Accueil > Toute l'actualité > Confession d'un enfant du siècle, un film de Sylvie Verheyde

Confession d'un enfant du siècle, un film de Sylvie Verheyde

> Toute l'actualité
Confesson d'un enfant du siècle
Le 29 août prochain, sortie dans les salles françaises du film «Confession d'un enfant du siècle», de Sylvie Verheyde, adapté du roman d'Alfred de Musset.

Le roman

Né à Paris en 1810, Alfred de Musset est présenté à Victor Hugo et accepté par les romantiques comme un des leurs. Il collabore à la Revue des Deux Mondes où il fait la rencontre de George Sand, en 1833.

C'est en 1836 qu'il publie La Confession d'un enfant du siècle ; il a alors 26 ans. Dans ce roman semi-autobiographique, Musset transpose sa relation amoureuse tumultueuse avec George Sand. Un roman dans lequel la perte des illusions sentimentales se mèle à la perte des idéaux révolutionnaires, un mal dont souffrent les enfants du siècle, en deuil de la liberté et orphelins de Napoléon.

Ce roman d'Alfred de Musset est recommandé pour les classes de Seconde (enseignement d'exploration «Littérature et société») et de Première (objet d'étude «Le personnage de roman, du XVIIe siècle à nos jours»).

En savoir plus sur Confession d'un enfant du siècle dans la collection Folio classique

Le film

Confession d'un enfant du siècle, en salles le 29 août, est réalisé par Sylvie Verheyde.

La réalisatrice nous explique en quoi le roman de Musset a suscité cette envie d'adaptation:

"Je suis venue au cinéma par la littérature: j’adore Balzac et le XIXe siècle notamment. Je n’étais pas fan de cinéma et les cinéphiles étaient, à mes yeux, des gens qui ne vivaient pas (rires). J’ai bâti ma culture à travers les livres. J’avais l’impression d’y apprendre plus de choses sur moi-même. J’avais lu le roman de Musset et il m’est revenu en mémoire, certainement parce qu’il m’inspirait des envies de premier rôle masculin.

Musset est une figure du romantisme français, il parle de la fin des illusions et de l’amour comme tentative de réponse au désenchantement, même si les sentiments peuvent être subversifs. A travers Octave, il traite d’une époque où l’on ne sait pas de quoi demain sera fait mais où l’on sait qu’hier est mort. Un malaise historique qui se transforme en angoisse métaphysique, en mélancolie, le mal du siècle. Ca résonnait vraiment comme quelque chose de contemporain: aujourd’hui on découvre que le progrès ne mène pas forcément vers le mieux, que c’est la fin des idéaux… Et puis, je n’avais jamais filmé une histoire d’amour."

Le synopsis :

Paris, 1830.
Octave, trahi par sa maîtresse, tombe dans le désespoir et la débauche : le «mal du siècle». La mort de son père l’amène à la campagne où il rencontre Brigitte, une jeune veuve, de dix ans son aînée. Pour Octave, c’est à nouveau la passion. Mais aura-t-il le courage d’y croire ?

Voir la bande-annonce

Le concours

A gagner : 15 x 2 places de cinéma et 15 livres, sur tirage au sort. Inscription jusqu'au 19 août minuit. Participer au tirage au sort

Photo © Les Films du Veyrier