Accueil > Toute l'actualité > L'histoire de l'amour, le 9 novembre 2016 au cinéma

L'histoire de l'amour, le 9 novembre 2016 au cinéma

> Toute l'actualité
«L'histoire de l'amour», de Radu Mihaileanu, d'après l’œuvre de Nicole Krauss, sort dans les salles françaises le 9 novembre 2016. Découvrez vite la bande annonce !

Au sommaire : le film - le livre

Le film

 

Réalisé par Radu Mihaileanu

Avec Derek Jacobi, Sophie Nélisse, Gemma Arterton et Elliott Gould

Il était une fois un garçon, Léo, qui aimait une fille, Alma. Il lui a promis de la faire rire toute sa vie. La Guerre les a séparés - Alma a fui à New York - mais Léo a survécu à tout pour la retrouver et tenir sa promesse.
De nos jours, à Brooklyn, vit une adolescente pleine de passion, d’imagination et de fougue, elle s’appelle aussi Alma.
De l’autre côté du pont, à Chinatown, Léo, devenu un vieux monsieur espiègle et drôle, vit avec le souvenir de « la femme la plus aimée au monde », le grand amour de sa vie.
Rien ne semble lier Léo à la jeune Alma. Et pourtant…
De la Pologne des années 30 à Central Park aujourd’hui, un voyage à travers le temps et les
continents unira leurs destins.

Durée : 2h14.

Sortie le 9 novembre 2016.

Voir la bande annonce

Le livre

 

Un roman de Nicole Krauss (collection Folio)

À New York, la jeune Alma ne sait comment surmonter la mort de son père. Elle croit trouver la solution dans un livre que sa mère traduit de l'espagnol, et dont l'héroïne porte le même prénom qu'elle.
Non loin de là, un très vieil homme se remet à écrire, ressuscitant la Pologne de sa jeunesse, son amour perdu, le fils qui a grandi sans lui.
Et au Chili, bien des années plus tôt, un exilé compose un roman…
Trois solitaires qu'unit pourtant, à leur insu, le plus intime des liens : un livre unique, L'Histoire de l'amour, dont ils vont devoir, chacun à sa manière, écrire la fin.
Cet admirable roman, hanté par la Shoah, offre une méditation déchirante sur la mémoire et le deuil. Mais c'est avant tout un hymne à la vie, écrit dans une langue chatoyante et allègre, l'affirmation d'un amour plus fort que la perte, et une célébration, dans la lignée de Borges, des pouvoirs magiques de la littérature. Il impose d'emblée Nicole Krauss comme une romancière de tout premier plan.

En savoir plus