Sindbâd de la mer et autres contes

«Sachez, nobles seigneurs, que mon père était marchand. Il comptait parmi les grands d'entre les gens, et les plus riches d'entre les négociants. Possesseur de nombreux biens, il était à la tête d'une fortune considérable. Lorsqu'il vint à mourir, j'étais en bas âge. Il me laissa en héritage de l'argent, des biens-fonds et des fermes. Devenu adulte, je mis la main sur tout cela. Je mangeai agréablement,bus les meilleures boissons et fréquentai des jeunes gens. Je me parai des plus beaux vêtements et menai grand train avec des amis et des compagnons. Je m'imaginai que cela durerait toujours et, de toute façon, me serait utile. Je vécus ainsi longtemps jusqu'à ce que je retrouve la raison et revienne de mon égarement.»



108 x 178 mm
Nombre de pages 496